mercredi , 20 novembre 2019

FOOTBALL – PERSONNAGE : QUI EST ANTOINE SARDOUIN, LE COACH DE L’ASC?

L’association Sportive Capoise savoure depuis quelques jours son deuxième titre national après son succès face au Racing Football club des Gonaïves (1-0 à l’aller et 3-2 au retour). Une consécration acquise au prix d’énormes sacrifices, de labeur et de courage et c’est tout un club qui sourit. Mais, derrière cet exploit se cache un nom, une personnalité, un entraîneur qui s’est donné à cœur joie dans la conquête de ce graal, son nom est Antoine Sardouin.

L’attente aura été longue, les pleures n’en finissaient pas de caresser le visage des fans « Jaune et Noir » submergés dans cette illusion, celle de voir un jour leur équipe de toujours remporter un nouveau titre de champion national après celui de 1997. Et pour ce renouveau, il aura fallu l’arrivée d’un ancien joueur de la maison, Antoine Sardouin qui a endossé cette lourde tâche, accepté de prendre les rênes de l’équipe. Et au bout de trois années d’expérience, l’entraîneur de 36 ans est parvenu à ses fins. À travers cet article, l’équipe de FOOTKOLE vous permet de découvrir cet homme qui jusqu’ici travaillait dans l’ombre.

ANTOINE Sardouin : Je suis Antoine Sardouin, je suis né à Saint Raphaël un 13 août 1981. Je suis célibataire et père d’une fille.

FOOTKOLE : Parlez nous un peu de votre parcours en tant que joueur

ANTOINE SARDOUIN : J’ai porté les couleurs du Zénith AC entre 2002 et 2007. Ensuite en 2007, j’ai rejoint l’ASC au sein de laquelle j’ai évolué pendant 6 saisons. Entre autres, j’ai joué 2 super 8 en 2008 et 2011 avec le club capois.

FOOTKOLE: Quand est ce qu’a démarré votre carrière d’entraîneur ?

ANTOINE SARDOUIN : Ma carrière a débuté en 2014 avec l’association Sportive Capoise, au passage on a remporté un tournoi international à Providenciales. C’était en 2015.

FOOTKOLE : Vous venez de remporter le titre de champion national avec l’association Sportive Capoise, lequel titre fuyait au club depuis environ 20 longues années, qu’est ce que vous ressentez après ce sacre?

ANTOINE SARDOUIN : Pour moi c’est une chose merveilleuse de pouvoir donner un titre à cette équipe, c’est tout simplement féerique. Je partage ce trophée avec tous les fans du club qui en souffraient depuis longtemps.

FOOTKOLE : L’association Sportive Capoise a connu une piètre première partie de saison et vous avez pu maintenir l’équipe de justesse en D1 lors d’une victoire (1-0) de l’avant-derniere journée face à la Juventus des Cayes dites-nous M. Sardouin avez-vous cru que votre équipe allait réussir un tel exploit ?

ANTOINE SARDOUIN : Bien-sûr, j’y croyais fermement, j’avais confiance en mon plan de travail ainsi qu’en mes joueurs. Je leur ai dit que s’ils associent volonté à ce qu’ils ont comme bagages techniques, nous pourrons atteindre notre objectif.

FOOTKOLE : Vous avez battu le RFC (1-0) au match aller, dites-nous, quel a été le discours dans les vestiaires de l’équipe au soir du match retour aux Gonaïves ?

ANTOINE SARDOUIN : La première mission a été de marquer un but en déplacement, ce que nous avons fait. Nous nous sommes dit avec cette avance, il serait difficile pour les Gonaïviens de nous rattraper car, nous savons que nous étions meilleurs qu’eux et qu’ils ne pouvaient nous mettre trois buts.

FOOTKOLE : Devenir champion national demande beaucoup d’efforts et de sacrifices. Selon vous, quelle est la clé de votre réussite dans la série retour?

ANTOINE SARDOUIN : Je crois qu’on a fait de la volonté, de la détermination et de la motivation nos boussoles. Nous étions concentrés sur le principal objectif qui était de remporter le trophée à la fin des play-offs.

FOOTKOLE : Au terme de la saison, quel joueur de votre effectif a été d’après vous le plus impressionnant ?

ANTOINE SARDOUIN : Toute l’équipe a réalisé un excellent travail, mes joueurs sont extraordinaires et j’ai un bon groupe. J’ai beaucoup aimé l’attitude du onze qui a disputé la finale retour aux Gonaïves.

FOOTKOLE : Au match retour, votre équipe menait 3-1 à un certain moment de la rencontre, quel sentiment vous a traversé étant du banc de touche? Vous vous êtes dit quoi en suivant le match?

ANTOINE SARDOUIN : Je me suis dit qu’à 3-1 la victoire est quasiment acquise et que notre adversaire ne n’allait pas pouvoir nous enlever le titre de champion.

FOOTKOLE : Vous affrontez ce samedi 30 décembre 2017 le Real Hope dans le cadre du trophée des champions, comment est l’état d’esprit de vôtre troupe à l’approche de ce match?

ANTOINE SARDOUIN : Nous sommes hyper motivés. C’est un impératif pour nous de vaincre les Rhinocéros et ajouter ce trophée au palmarès de l’équipe.

 

Dodley Vincent / FOOTKOLE

PARTAGEZ

About Dodley Vincent

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com