dimanche , 16 juin 2019

GOLD CUP 2019 : HAÏTI, SORTIRA-T-ELLE VIVANTE DE SON GROUPE ?

La CONCACAF a dévoilé, le mercredi 10 mars 2019 à Los Angeles, la composition des quatre groupes comprenant les 16 pays qui disputeront la nouvelle édition de la coupe d’or (GOLD CUP). En effet, l’équipe haïtienne a hérité du groupe B en compagnie du Costa RICA, du Nicaragua et des Bermudes. Pourrait-elle sortir vivante de ce groupe ?

Vivons l’Extraordinaire

« Ce n’est pas un tirage au sort, c’est plutôt une présentation des différents groupes », a déclaré le sélectionneur français de l’équipe haïtienne Marc Collat, visiblement très déçu, après cette dite présentation des groupes pour la GOLD CUP qui aura lieu dans deux mois.

Toutefois, le technicien français s’est permis de dire que le groupe dans lequel se trouve Haïti est équilibré : « Le groupe est équilibré, mais je suis tout de même déçu par rapport aux présentations des groupes. Je pensais plutôt qu’on allait tirer les boules », a lancé Marc Collat lors de sa première réaction à radio Ibo.

Ce groupe B, est-il vraiment à la portée de la sélection haïtienne ?

° Costa RICA, tête de série

L’équipe du Costa RICA avec Keylor Navas et consorts… fait figure déjà de l’un des grands favoris pour remporter la compétition. La sélection haïtienne n’a connu qu’une seule victoire contre les Ticos, et cela remonte à soixante-neuf ans (depuis 1950) lors de la CCF challenge CUP de la CONCACAF où les Grenadiers s’étaient imposés d’un but à zéro (1-0). Leurs quatre dernières confrontations se sont soldées par autant de victoires pour le Costa Rica.

° Le Nicaragua

C’est l’une des équipes que la sélection haïtienne a affrontée plus fréquemment ces dernières années (trois confrontations en deux ans). La sélection du Nicaragua a fait pleurer l’équipe haïtienne en lui empêchant de prendre son billet pour la GOLD CUP 2017 avec une remontada historique (3-0) à Maguana après une défaite (1-3) au match aller au stade Sylvio Cator.

Par ailleurs, lors la dernière rencontre disputée en novembre dernier lors de la Ligue des nations de la CONCACAF, la sélection haïtienne avait eu raison en s’imposant sans gêne (2-0) en déplacement.

° Enfin, les Bermudes

C’est la formation qu’on considère comme le petit poucet de ce groupe. Par contre, la sélection haïtienne avait subit sa loi lors des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA, USA 1994. Après une défaite sur la plus petite des marges (1-0) à Bermudes lors du match aller, la sélection haïtienne l’avait battu au match retour (2-1) au stade Sylvio Cator et a été éliminée à cause de la loi du but inscrit à l’extérieur.

Notons que les Grenadiers joueront leur première rencontre dans la compétition face aux Bermudes le 15 juin au stade national de San José (Caracas, Costa Rica) avant de jouer contre le Nicaragua, cinq jours plus tard, soit le 20 juin au Toyota stadium (Texas, USA). Le dernier match, considéré comme le match choc de ce groupe B, mettra aux prises la sélection haïtienne et le Costa RICA au Red Bull Arena (New Jersey, USA) le 24 juin.

Le sélectionneur de l’équipe haïtienne pourrait bien compter sur tous ses joueurs cadres pour cette nouvelle édition de la Coupe d’or (GOLD CUP) qui se jouera cette année dans trois pays différents. Une première dans l’histoire de cette compétition.

Si l’on se refère au passé historique d’Haïti face à ses adversaires (Costa Rica; Bermudes et Nicaragua), ce ne serait pas un secret de polichinelle d’avouer, avant que ne débute la Gold Cup 2019 (15 juin au 7 juillet) que tout n’est pas gagné d’avance pour les Grenadiers. Pour y sortir vivante, Haïti doit se préparer, car une place en quart de finale de la plus lucrative compétition au niveau des nations ça se gagne sur le terrain et aux prix de grands sacrifices.

Marc Gorvens / FOOTKOLE

PARTAGEZ
  • 11
    Partages

About Marc Gorvens Baptiste

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com