mercredi , 20 novembre 2019

LIGUE CONCACAF : ASC OUT, FRANTZ MOÏSE ET ROODY JOSEPH SONT-ILS LES SEULS COUPABLES ?

Dans le cadre des 16èmes de finale retour de la ligue Concacaf, le SV Robinhood (Suriname) a mis un terme à l’aventure de l’AS Capoise suite à ce match nul (1-1) enregistré ce mercredi 07 août au stade Sylvio Cator. Mais, qui sont les principaux coupables de cette élimination prématurée du Vieux Coq capois?

Selon plusieurs analystes, le coach Roody Joseph est, le premier responsable de l’élimination de l’équipe Capoise au même titre que l’attaquant Frantz Moïse. Ce dernier a été totalement inefficace devant les buts. On reproche à Roody Joseph de ne pas faire jouer l’équipe comme ça devait être, mauvais choix tactique au milieu du terrain, manque de charisme et de leadership etc… Cependant, ne serait-il pas méchant de dire que ces deux hommes sont les seuls coupables de l’élimination de l’équipe capoise ?

Les « j’accuse »

Le douzième homme

L’équipe haïtienne a joué dans un stade presque vide, car le public n’a pas répondu à l’appel, malgré le placement de plusieurs panneaux publicitaires dans les rues de la capitale pour la promotion du match. En effet, il faut admettre que le lieu où jouait le match est depuis plusieurs mois le théâtre de bataille entre des gangs armés. De surcroît, considérant la hausse de l’insécurité dans la capitale haïtienne, l’heure programmée pour le match n’était pas avantageuse pour l’équipe haïtienne. Cependant, nous pouvons demander où étaient passés les fervents fanatiques du Vieux Coq capois qui, à chaque fois, se sont rendus par plusieurs milliers au parc Saint Victor pour supporter l’ASC ? Étaient-ils de préférence sur des groupes WhatsApp pour montrer leur solidarité à leur équipe ?

L’état Haïtien et la Fédération Haïtienne de Football

L’ASC a dû parcourir 205.20 km pour rentrer à Port-au-Prince. La raison? Parce que Haïti ne dispose qu’un seul stade pouvant accueillir des matches internationaux. Et si le terrain où évolue l’ASC pouvait accueillir les visiteurs surinamiens ? On dirait que l’équipe receveuse serait devant son public, elle ferait mieux sur son terrain, car dans tous les pays du monde, jouer chez soi est plus avantageuse que désavantageuse. Que fait la Fédération haïtienne de football avec les subventions reçues de la FIFA ? Les dons le FIFA sont, pour la plupart, débloqués pour des projets, mais quels sont ces projets présentés par la Fédération haïtienne de football? Jamais un autre stade ? Bref. Un ancien premier Ministre haïtien disait avoir construit 25 stades, où sont passés ces soi-disant infrastructures sportives?

Le secteur privé haïtien

Pour entamer cette phase dans la compétition, les dirigeants de l’ASC ont demandé quasiment de la charité pour obtenir des dons. L’équipe est nue (toutouni), sans sponsor. Quel résultat devait-on attendre d’une équipe qui évolue dans une telle condition? Le secteur privé haïtien ferme totalement les yeux sur le football haïtien. Pourtant, ces hommes et femmes-là (secteur privé) financent pas mal d’autres activités jugées banales par la population, mais nous respectons leur droit de choisir où investir leurs argents.

La presse

Quel est le vrai rôle de la presse sportive haïtienne? Les vrais problèmes du football haïtien sont-ils soulevés par la presse sportive haïtienne? Y a-t-il une presse militante en faveur du football haïtien? Où se retrouve l’opinion des journalistes sportifs haïtiens concernant le football local ? De nos jours, le football local est au point mort, car le football haïtien est relégué au second plan dans la presse sportive haïtienne. La majorité des journalistes font partie de l’équipe (FHF), ce qui entrave la mission critique objective.

Enfin, l’élimination de l’ASC est un bien au lieu d’être un mal. Espérant que cette élimination va fouetter notre conscience afin de faire le football autrement.

 

Louisy ULYSSE / FOOTKOLE

PARTAGEZ

About Louisy Ulysse

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com