dimanche , 8 décembre 2019

MONDIAL U17 – HAÏTI VS FRANCE : « J’AI LE SOUVENIR D’UN MATCH PLAISANT », DÉCLARE HERVÉ BAZILE

Au cours d’une interview exclusive accordée, ce vendredi 1er novembre 2019 à l’instance suprême du football mondial, à savoir la FIFA, l’ailier international haïtien, Hervé Bazile s’est prononcé sur ses retrouivailles avec ses racines lors du match opposant Haïti et la France à l’occasion de la Coupe du monde U-17 de la FIFA, Corrée du Sud 2007.

Le 22 août 2007, Haïti et la France s’étaient neutralisés sur le score nul d’un but partout (1-1) lors de la phase finale du mondial U-17 Corée du Sud 2007. À l’occasion de ce match historique, Haïti avait profité pour arracher son tout premier point dans une phase finale de coupe du monde de la FIFA. Hervé Bazile, sous la tunique de la sélection tricolore, a été titularisé. Aujourd’hui, le Franco-haïtien fait les beaux jours des Grenadiers en équipe nationale.

Sur ce, à quelques heures du coup d’envoi de la troisième rencontre du groupe C qui mettra aux prises, ce samedi 2 novembre 2019, à compter de 4h (heure de Port-au-Prince), à Goiania, les sélections haïtienne et française de football, l’ailier Havrais s’est confié à FIFA.COM sur le match disputé sous les couleurs des Bleuets face aux petits Grenadiers.

« Je me rappelle très bien de ce tournoi et de ce match en particulier.Mais c’est aujourd’hui que je me rends compte de l’importance qu’a pu avoir ce match nul pour Haïti », a lâché Hervé Bazile au micro de la FIFA.

Répondant à une question qui lui a été lancée sur sa titularisation face aux petits Grenadiers de l’époque, tels que Charles Hérold Junior, Peterson Joseph, Desrivières Peterson, Fabien Vorbe et Gemsly Joseph Junior, entre autres, Hervé Bazile n’a pas caché son souvenir de ce match historique.

« Me concernant, je jouais contre mes racines, contre la terre de mes ancêtres, c’était forcément quelque chose de fort et de particulier pour moi », poursuit-il, ajoutant qu’il a eu « le souvenir d’un match plaisant, très âpre ».

Parlant du talents et des potentialités collectives et individuelles que possèdent les différentes sélections nationales, le dossard 7 des Grenadiers répond en ces mots : « Je suivais leur parcours à distance. En regardant leurs axes de progression et les valeurs qu’ils dégageaient durant ce tournoi, c’était une équipe de guerriers.J’avais été conquis! », a t-il avoué.

Au terme de son interview au micro de la FIFA, l’actuel joueur Havrais persiste et signe que ces valeurs, Haïti les a manifestement conservées.Volontaires, batailleurs et offensifs, les Grenadiers se sont battus jusqu’à épuisement pour tenter d’accrocher un point dans cette compétition. Mais, en vain, regrette Bazile.

Désormais, ils sont dépendants d’un exploit face aux Européens pour éventuellement accrocher le wagon des qualifiés pour le deuxième tour, souhaite le Grenadier.

Célou FLÉCHER / FOOTKOLE

PARTAGEZ

About Celou Flecher

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com